Le transport de patients par hélicoptère : une autre facette de l’Aide Médicale Urgente des pompiers




Le Centre Médical Héliporté (CMH) de Bra-sur-Lienne, en province du Luxembourg, est un service d’aide médicale urgente et de réanimation par hélicoptère. Celui-ci est régulièrement amené à collaborer avec les pompiers de la province de Namur. Zoom sur cette collaboration encore bien peu connue et pourtant tellement nécessaire.

Dans leurs missions, les pompiers sont régulièrement appelés à aider les personnes en danger via l’aide médicale urgente (AMU). Les ambulances font en effet partie des véhicules dont disposent les pompiers.

Parfois, les véhicules routiers traditionnels ne sont pas suffisamment rapides pour pouvoir apporter une aide médicale rapide aux patients. Il peut alors être plus opportun d’appeler le CMH pour que le patient puisse bénéficier d’un transport plus rapide vers un hôpital. Le service est disponible 24h sur 24, 7 jours sur 7.

En province de Namur, le CMH est surtout appelé sur les lieux de l’accident au sud de la province, et plus spécifiquement sur les communes de Bièvre, Gedinne et Vresse-sur-Semois. C’est en effet dans cette zone géographique qu’il y a moins d’hôpitaux, et qu’il est dès lors plus rapide d’atteindre un hôpital via hélicoptère. L’hélicoptère médicalisé du CMH peut décoller de sa base en moins de 4 minutes et peut secourir tout patient en moins de 15 minutes dans les provinces de Liège, Namur et Luxembourg.

Dans les autres communes de la province de Namur, il est souvent plus rapide d’emprunter la voie terrestre pour atteindre l’hôpital le plus proche. Car pour que l’hélicoptère arrive à Namur même, par exemple, il faut 20 minutes. Mais certains cas nécessitent tout de même l’intervention de l’hélicoptère. A titre d’exemple, l’explosion d’une maison à Gesves en 2013 a nécessité l’intervention de l’hélicoptère. La grand-mère et le petit-fils étaient dans la maison au moment de l’explosion. Suite aux très importantes brûlures de la grand-mère, un centre pour grand brûlé était nécessaire. Le CHU de Liège disposant d’une place, l’hélicoptère a été exceptionnellement demandé pour accélérer le transfert. Autre exemple en 2014 : un accident de voiture, le conducteur ne sachant pas localiser où il se trouvait. Il a donc été décidé de faire décoller l’hélicoptère pour assister les équipes au sol pour la recherche.

Bien sûr, le CMH n’intervient pas uniquement dans le cas de transport d’un lieu d’accident vers un hôpital. L’autre cas de figure, à savoir le transport d’un hôpital à un autre, est aussi un cas courant. A Namur, les pompiers namurois sont le plus souvent appelés à devoir faire appel au CMH (via le service 112) dans ce cas de figure. Le transport d’un patient d’un hôpital namurois à un hôpital liégeois, par exemple, se fera plus rapidement par vecteur héliporté.

Quel que soit le type d’intervention et le lieu de prise en charge et de destination, un transport de patient en hélicoptère est facturé à 1550 €. Bien sûr, la mutualité du patient intervient dans la plupart des cas, le CMH ayant signé des conventions avec les plupart des ‘grandes’ mutualités des provinces de Liège, Namur et Luxembourg. Le transport revient alors à beaucoup moins cher pour le patient (entre 300 et 500 € selon les cas).

Cette année, le 112 de Namur a déjà fait appel 6 fois à l’hélicoptère de Bra-sur-Lienne. Il s’agissait soit d’accidents de circulation graves, soit de grands brûlés, soit de transferts (d’un hôpital à un autre). Ceux-ci ont eu lieu à Dinant, Bièvre, Rochefort, Florennes, Romedenne et au CHU de Mont-Godinne. Le CMH effectue environ 30 missions par an dans la province de Namur.

Tanguy Auspert, président de la zone NAGE, est particulièrement fier de cette collaboration entretenue entre les services d’incendie de la zone et le CMH de Bra-sur-Lienne. Une collaboration qui peut souvent s’avérer cruciale pour sauver des vies.


Le transport de patients par hélicoptère :   une autre facette de l’Aide Médicale Urgente des pompiers