Jekkyl, le seul chien sauveteur de la zone NAGE




Les pompiers namurois comptent parmi leur équipe un pompier ayant aussi la formation de maître-chien. Nicolas Lombet et son chien Jekkyl s’entraînent minimum deux fois par semaine pour pouvoir secourir les personnes en danger.

C’est une des spécificités de la zone NAGE. Nicolas Lombet, en plus d’être pompier, a aussi la formation de maître-chien. C’est le seul pompier de la zone à pouvoir pister des personnes en danger avec l’aide d’un chien de sauvetage, en l’occurrence ici son propre chien. Cela fait partie des missions non obligatoires des pompiers.

Concrètement, Jekkyl, un berger belge malinois de 5 ans, s’entraîne toutes les semaines avec son maître pour deux types de missions spécifiques : la recherche d’une personne égarée en forêt (que ce soit une personne portée disparue ou encore une personne atteinte d’Alzheimer par exemple) et la recherche d’une personne sur un site de décombres.

Pour être fin prêt au sauvetage, un chien doit être entraîné durant un an et demi à deux ans. Pendant l’entraînement, Jekkyl est vraiment mis en situation réelle. Une personne va se cacher dans la forêt ou dans les décombres, et le chien doit pouvoir la retrouver. Il est éduqué pour aboyer lorsqu’il sent une odeur humaine et prévenir ainsi efficacement les sapeurs-pompiers du repérage éventuel d’une victime. En dehors de cet entraînement spécifique, Jekkyl s’entraîne aussi dans un club traditionnel pour l’obéissance et la dextérité.

En situation réelle, les maîtres-chiens brevetés et leur compagnon ne peuvent pas aller secourir une personne sur base volontaire. Ceux-ci doivent toujours être appelés par la police ou par un service de secours pour pouvoir intervenir. Un regret pour Nicolas Lombet, qui ne reçoit malheureusement encore que très peu d’appels pour intervenir avec son chien…