Des avancées pour Noël à la Zone NAGE




Le Conseil de Zone de Namur – réunissant les 10 bourgmestres de la zone NAGE, les syndicats et Tanguy Auspert, président de la zone - est parvenu ce 23 décembre à un premier accord concernant les pompiers de la Zone NAGE. Les inquiétudes des bourgmestres et des syndicats ont bien été prises en compte.

A partir du 2 janvier 2015, la zone NAGE (regroupant les 4 casernes des communes de Namur – Andenne – Gembloux – Eghezée et 6 autres communes dites protégées) sera prête et impliquera un nouveau statut pour les pompiers volontaires et professionnels. Grâce à un travail efficace de concertation entre politiques et syndicats, les hommes du feu maintiendront plusieurs acquis importants pour leur carrière.

  • 1. Maintien de l’horaire en 24h pour les pompiers professionnels de Namur (environ 120 pompiers concernés)
A Namur, les pompiers professionnels pourront continuer à travailler selon l’horaire en 24h dans la nouvelle zone. Ils continueront donc de travailler 24h d’affilée, et non 12. C’est une revendication auxquelles ils tenaient particulièrement : cet horaire est bénéfique pour l’organisation de leurs autres activités. Mais il est aussi avantageux pour l’organisation de la zone NAGE (présence nocturne assurée pour les citoyens, gain de temps, limitation du nombre d’heures supplémentaires, etc.)

  • 2. Maintien du statut pécuniaire des pompiers volontaires (environ 150 pompiers concernés)
Les 4 anciens statuts pécuniaires des volontaires restent possibles pour ceux déjà engagés auparavant par les anciens SRI. Cela signifie que les pompiers volontaires auront la possibilité de maintenir leur ancienne rémunération. Il a aussi été convenu que les pompiers volontaires pourront percevoir une indemnité correspondant à minimum 2h par prestation dans le nouveau statut, ce qui n’était pas le cas pour les Gembloutois. Note que les pompiers volontaires auront encore la possibilité de changer de statut si le statut zonal venait encore à évoluer.

  • 3. Maintien de la masse d’habillement des pompiers Namurois
La masse d’habillement, dont bénéficient les pompiers de Namur, sera maintenue le temps d’élaborer une formule commune. Concrètement, cela signifie qu’ils continueront à percevoir un certain montant (130 € par mois pour les professionnels) pour acquérir leurs vêtements de travail et les lessiver. Le système pourra encore évoluer dans les prochains mois.

Malgré ces acquis maintenus, les hommes du feu ne sont encore tout à fait satisfaits au vu des incertitudes qui subsistent quant au nouveau statut zonal. Néanmoins, un agenda sera établi avec les syndicats pour les prochains mois le 29 décembre pour continuer les discussions consultatives.

Ce dossier est loin d’être terminé et devra en effet continuer à se construire conjointement avec les politiques et les soldats du feu. Il n’est sans doute pas inutile de rappeler d’ailleurs que la Zone NAGE aura été la première zone en Wallonie à entreprendre des discussions avec les syndicats. Toute une série de rencontres et de contacts avaient déjà été entamés par le nouveau président qui a rencontré chacune des sections des 4 casernes de la Zone depuis début décembre.

Quoi qu’il en soit, la zone Nage existera bel et bien dès ce 2 janvier grâce à l’excellent travail de concertation et de collaboration entrepris entre les différents bourgmestres, le président de la zone Tanguy Auspert, et les agents administratifs.

Pour rappel, la Zone NAGE assure la sécurité civile pour les communes de Namur, Andenne, Gesves, Gembloux, Eghezée, La Bruyère, Fernelmont, Profondeville et Assesse.



Des avancées pour Noël à la Zone NAGE