Une rentrée scolaire joyeuse à l'école de Loyers


02.09.2019 – Ce lundi de rentrée des classes est un grand jour pour l’école communale de Loyers. L'extension, attendue depuis 2000, est sortie de terre après deux années de travaux.



Venir en aide aux enseignants, assurer des infrastructures saines pour les enfants, sont des préoccupations constantes aux yeux de l’échevin des Bâtiments, Tanguy Auspert, lorsque la situation budgétaire le permet. Autant dire que, ce 2 septembre, est un jour particulier pour lui et le corps enseignant de l’école de Loyers : l’extension est enfin opérationnelle en cette rentrée 2019-2020.

Et c’est, non sans émotion, que Tanguy Auspert revient en quelques lignes sur ce dossier qui, comme beaucoup quand on y met du cœur, a connu divers rebondissements.

L’origine du dossier remonte fin des années 1990, début des années 2000. Le manque de place à cette époque est de plus en plus criant. Et si en 1993, une nouvelle construction accueillait les classes primaires, très vite, il s'est avéré que ce bâtiment serait trop petit. Consciente du problème, la Ville a fait l’acquisition de I’ancienne supérette du village, située en face de l'école, et ce, dans l'optique de la transformer pour agrandir l'école.

Et en 2007, fraîchement élu Echevin des Bâtiments et du Patrimoine, Tanguy Auspert, ainsi que les services compétents, se sont retroussé les manches afin de véritablement faire avancer le dossier.

Le 3e projet est le bon

En 2009, il prend la décision (appuyé par le Collège) de placer des modules provisoires. Ceux-ci ont alors été installés sur le parking de cet ancien commerce.

Viennent ensuite les différents projets qui se sont succédé (2011 et 2013) au fil des remarques des riverains. Ce sera finalement le 3e projet qui sera validé par tous en 2016. En effet, le voisinage direct de l’extension s’était tout d’abord inquiété de la hauteur du bâtiment et de l’impact sur leur bâtisse, ainsi que de l’aménagement des trottoirs.

Des remarques et des inquiétudes qui ont été entendues et mises en musique dans le projet final. A titre d’exemple, ces changements ont été rendus possibles grâce à la construction du bâtiment en demi-niveaux (le réfectoire étant désormais semi-enterré).

La nouvelle construction sera vouée à accueillir les trois classes maternelles. Les cinq classes primaires, quant à elles, resteront dans le bâtiment existant (de l’autre côté de la voirie).

Elle se présente comme suit :
- Sous-sol : locaux techniques et archives
- Rez-de-chaussée : réfectoire de 140 places assises (150 m²), vestiaires et sanitaires filles, garçons et PMR.
- Premier étage : 3 classes maternelles d’environ 60 m², dont une avec mezzanine pour le local sieste, et sanitaires adaptés entre les classes.
- Combles : ventilation et chaufferie.

Les travaux ont commencé en 2017 par la démolition de la supérette. Le coût des travaux ? 1.010.317 euros subsidié par la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre du PPT (Programme Prioritaire des Travaux) à hauteur de 633.588 €.

Il faut également ajouter que l’Echevin et ses services ont profité de la mise en vente du terrain, situé entre l’ancienne supérette et la salle communale (l’ancien tennis de table de Loyers), pour l’acquérir l’année dernière. Cette initiative va permettre d’ajouter un jardin à la cour de récré de l’extension, mais aussi de prévoir un parking sécurisé pour la reconversion de la salle communale.

De plus, les « anciens » locaux n'ont pas été oubliés. Pendant les derniers congés scolaires, trois classes ont été revues de fond en comble. Mais pas seulement… Une baie a été ouverte afin d’y créer un passage PMR directement vers la classe. Ensuite, un WC PMR a également été créé.

Il n'est pas inutile de rappeler qu'en 2011 déjà, l'école s'était vue dotée d'un nouveau toit équipé de cellules photovoltaïques, de nouveaux châssis et de double vitrage afin d'améliorer la performance énergétique du bâtiment.


A deux semaines de l'inauguration de la nouvelle extension, l'Echevinat du Patrimoine et les Services du Bâtiment de la Ville de Namur (Page officielle) mettaient la dernière main à la rénovation des classes existantes et à l'installation de 2 accès ainsi que d'une toilette PMR.

A deux semaines de l'inauguration de la nouvelle extension, l'Echevinat du Patrimoine et les Services du Bâtiment de la Ville de Namur (Page officielle) mettaient la dernière main à la rénovation des classes existantes et à l'installation de 2 accès ainsi que d'une toilette PMR.


Le déménagement


Une rentrée scolaire joyeuse à l'école de Loyers