Un 'Devoir de Mémoire' exemplaire

Mai 2010




Un 'Devoir de Mémoire' exemplaire
Au sortir de la seconde guerre mondiale, on avait dit « Plus jamais ça ! ». Et pourtant, l’histoire récente nous démontre le contraire. La cruauté, la barbarie, le racisme ou la peur de l’autre restent malheureusement toujours bel et bien d’actualité.

La transmission de la mémoire des génocides, des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre est indispensable. Il est primordial de fournir les outils aux générations futures pour qu’elles puissent décrypter le monde dans lequel elles vivent.

Donner sens à la transmission de la mémoire passe par la réappropriation de celle-ci par les générations d’aujourd’hui afin d'éviter qu’une telle déshumanisation se reproduise à l’avenir. La connaissance du passé constitue une pierre angulaire de la construction du futur.

Tel est ce « Devoir de mémoire » que l’Echevinat de la Jeunesse souhaite offrir à nos jeunes namurois pour qu’à l’avenir ce ne soit réellement « Plus jamais ça ! ».

Un 'Devoir de Mémoire' exemplaire
Dans le cadre du programme « Devoir de Mémoire » mis sur pied à l’initiative de Tanguy AUSPERT, Echevin de la Jeunesse, les élèves des établissements d’enseignement secondaire, tant général que technique ou professionnel, ainsi que des Mouvements de Jeunesse et Maisons de Jeunes sont invités à découvrir :

  • le Fort de Breendonk, haut lieu belge de l’univers concentrationnaire issu de la folie nazie durant la Seconde Guerre Mondiale ;
  • le Musée juif de la Déportation et de la Résistance (Malines), situé à la caserne Dossin, qui fit office de centre de rassemblement pour la déportation des juifs de Belgique.

Un 'Devoir de Mémoire' exemplaire
En 2010, 17 journées de visite à destination de 6 établissements scolaires (l’ITN, l’Institut Félicien Rops, l’Ilon Saint-Jacques, Sainte-Ursule, Henry Maus et l’école des métiers Roger Lazaron) ont permis à 700 jeunes d’être sensibilisés.

Depuis 2009, le projet a été développé et sa pédagogie s’est vue renforcée et enrichie par la mise en place d’un concours photo, suivi d’une exposition avec à la clé, pour les lauréats du concours, un prix de 500 € en espèces - prix décerné par un jury d’experts indépendants.

Cette approche se fait dans le respect du vécu des lieux et a pour but de transmettre une information objective, en permettant aux jeunes d’exprimer leur ressenti lorsqu’ils prennent conscience de l’horreur passée.

Un 'Devoir de Mémoire' exemplaire
Cette année, ce sont les élèves de la classe de quatrième année de l’Institut Félicien Rops qui ont été désignés lauréats suite à leur reportage photos dont les qualités techniques ont beaucoup impressionné le jury. En effet, les jeux de lumières, le cadrage sans oublier les commentaires sobres et très représentatifs ont permis à ces élèves de se démarquer et de faire l’unanimité au sein du jury.
Ces clichés pourront être admirés dans le cadre de l’exposition « Devoir de Mémoire ». Présente du 18 au 26 mai 2010 à la Galerie du Beffroi.

En complément, l’Echevinat de la Jeunesse est heureux d’accueillir l’exposition « Passeurs de Mémoire » initiée par l’ASBL Territoires de la Mémoire.

Cette exposition, accessible dès 11 ans, aborde la thématique du Devoir de Mémoire des nouvelles générations en les confrontant à la barbarie nazie et à l’horreur des camps de concentration et d’extermination.

Au travers de textes, d’évocations et de très nombreuses illustrations ainsi que des séquences audiovisuelles et sonores, le visiteur est amené à découvrir le contexte historique des faits explorés.
Cette exposition s’inscrit dans le cadre du partenariat noué depuis cette année entre l’Echevinat de la Jeunesse et l’ASBL Territoires de la Mémoire afin que la Ville de Namur soit reconnue comme Territoire de la Mémoire à l’instar de 115 autres villes et communes ainsi que de la Province de Namur.