Saint-Servais : nouvelle vie pour la Chapelle Hastimoulin


10.11.2020 – La chapelle Hastimoulin se situe dans la cité Germinal, à Saint-Servais. Elle est, pour l’instant, inoccupée et est surtout le théâtre d’actes de vandalisme fréquents. Grâce à la Ville de Namur, et au jusqu’au-boutisme de son Echevin du Patrimoine à la manœuvre depuis quelques années déjà, elle va bénéficier d’une nouvelle vie : un espace culturel à destination du quartier. De quoi redynamiser une population qui est clairement en demande d’un tel outil dans sa vie quotidienne.



L’avantage d’œuvrer pour le Patrimoine namurois, c’est que l’on touche à toutes les sphères d’une société : les écoles et l’enseignement, la jeunesse, les halls sportifs, les cultes, la culture au sens large mais aussi le social. C’est d’ailleurs le cas du nouveau projet de Tanguy Auspert, Echevin du Patrimoine : la transformation de la Chapelle Hastimoulin en espace culturel et social pour le quartier de la Cité Germinal, à Saint-Servais.

Cet édifice a été classé en1936 et est, pour l’instant, inoccupé. Actuellement, il souffre surtout d’actes de vandalisme au fil du temps. En 2016 d’ailleurs, afin d’éviter le pire, une grille en fer forgé avait été posée pour en empêcher l’accès.

Depuis bientôt cinq ans, les habitants du quartier demandent de pouvoir bénéficier des lieux et de les transformer au profit de la Cité, notamment. Un projet a donc été lancé, en collboration avec le Comité de quartier. La suite du dossier a été la demande d’un certificat de Patrimoine auprès de la Région wallonne en 2016 afin de pouvoir intervenir au sein de la Chapelle. Ce qui s’est soldé, en février 2020 par la réalisation d’un cahier des charges.

Covid oblige, depuis, le dossier a connu quelques retardements notamment suite à l’indisponibilité temporaire de l’AWAP (l’Agence wallonne du Patrimoine), avant d’être présenté au Collège du 27 octobre puis au Conseil communal du 10 novembre 2020.

Mais quel est le projet, exactement ?

Le but est donc de réaffecter la Chapelle en une bibliothèque destinées aux personnes résidant au cœur du Quartier Germinal. L’objectif est, ici, clairement social car le projet vise à promouvoir la gestion participative des riverains en leur permettant d’animer et de s’approprier un espace culturel et social à destination des 7 à 77 ans.

Les lieux, emplis d’histoire, permettront, de prime abord, une sensibilisation à l’art et à l’Histoire. Et si l’affectation première du site est une bibliothèque, la Chapelle sera avant tout un lieu d’expression artistique : théâtre, danse, cinéma,...
Sur le plan technique, l’espace se tiendra en un seul rez-de-chaussée de 25m². De petites bibliothèques seront intégrées dans les arcs voûtés. Il va également falloir refaire l’isolation et la toiture. Et ce, dans la mesure du possible suivant l’avis de l’AWAP (l’agence wallonne pour le Patrimoine) :

• Assainissement du site : tout démonter, drainer et assécher les lieux rongés par l’humidité.
• Réaffectation : le gros œuvre avec la dalle au sol et le chauffage au sol (plus réactif), les menuiseries extérieures (une porte, deux vitraux), la chape et le carrelage. Ensuite, il faudra se pencher sur les installations électriques du site, les menuiseries intérieures.
Sur ce dernier point, les travaux ne devront pas être trop profonds, et ils devront être réversibles, au vu du caractère classé de l’édifice.

Combien coûteront les travaux ?

Le montant estimé pour la transformation des lieux est de 213.134 euros TVAC avec un subside de la Province de 56.000 euros et de l’AWAP de 48.000 euros.

Quant aux délais, si on se veut optimiste, on peut espérer un début des travaux vers les mois de mai-juin. Des travaux qui devraient durer 100 jours ouvrables sauf si une intervention archéologique est demandée.

Saint-Servais : nouvelle vie pour la Chapelle Hastimoulin