Saint-Servais : la crèche Cajolière plus sécure pour tous


30.08.2021 - Le bâtiment communal accueillant la crèche « La Cajolière » à Saint-Servais n’aura fermé que deux semaines pour ses travaux de mise en conformité. Le système électrique a été refait de fond en comble et le bâtiment remis aux normes incendie.



Saint-Servais : la crèche Cajolière plus sécure pour tous
Le bâtiment hébergeant la crèche « La Cajolière » à Saint-Servais datait des années 60-70 et devait à tout prix être remis aux normes. Sur base de deux arrêtés wallons datant de 2012 et 2016 en matière d’électricité et de chauffage, la Ville de Namur a établi un plan d’action des bâtiments prioritaires à transformer.

« La liste que nous avons dressée a été faite selon deux critères : la vétusté des installations et la fréquentation par le public. Par exemple, des entrepôts ou des bureaux, c’est différent d’ici où il y a 45 enfants par jour », justifie Tanguy Auspert, l’échevin du Patrimoine à la Ville de Namur, en charge des bâtiments.

« Ici on accueille des petits enfants jusqu’à 3 ans, c’était d’autant plus important de remettre ça aux normes » ajoute Christophe Capelle, président de la Sonefa, l’ASBL qui gère les crèches communales.

Le coût total des travaux de la Cajolière s’élève à 162.588 euros pour une superficie totale de 400 m² répartis sur deux étages.

Tous les gros tableaux électriques ont été refaits. Cela comprend les tuyaux qui démarrent des tableaux électriques, les tuyaux de prises, ceux d’éclairage ou encore les tuyaux qui alimentent les chaudières. On a du tout changer. La parlophonie a également été refaite.

Les travaux devaient initialement avoir lieu entre le 15 juillet et le 15 août, dates de fermeture de la crèche. Ils ont finalement commencé un peu plus tard. Malgré ça, le Président de la Sonefa est ravi. « Je remercie Monsieur Auspert et la Ville de Namur pour la rapidité du travail effectué et pour avoir rapidement trouvé un plan B pour accueillir les enfants après la réouverture de la Cajolière », note Christophe Capelle. Depuis la mi-août, les enfants étaient installés dans les locaux de l’école maternelle de la Boverie à Belgrade.


Révision complète !

Le détail des travaux :
- Le démontage et évacuation des TGBT (tableau générale basse tension) et TD (tableau divisionnaire) existants ;
- Le démontage de l’installation électrique actuelle, dans la mesure du possible ;
- La fourniture et la pose d’un nouveau TGBT ;
- La pose de chemin de câbles, de goulottes, de prises, d’interrupteurs, d’appareils d’éclairage, d’une vidéo-parlophonie, d’appareils d’éclairage de secours et de leur centrale.
- L’étude détaillée et le placement du système de détection incendie ;
- La fourniture, la pose, le raccordement et la programmation de la centrale ;
- La fourniture, la pose et le raccordement de l’électrovanne gaz ainsi que la conformité de son étanchéité ;
- La réception par organisme agréé pour la partie électrique ;
- La réception par organisme agréé pour la partie détection incendie.

La rentrée de septembre de 2021 a donc bien eu lieu comme prévu.



Saint-Servais : la crèche Cajolière plus sécure pour tous