Namur : un Pôle Emploi et Formation


07.12.2021 – Le projet de « Pôle Emploi & Formation » namurois sur le parking Rogier fait à nouveau parler de lui. En effet, la convention d’assistance à maîtrise d’ouvrage avec le BEP (Bureau Economique de la Province) a été approuvée ce mardi 7 décembre par le Conseil communal de la Ville de Namur. Le BEP doit incorporer les nouvelles demandes venant du Forem qui a adapté le projet au contexte.



Le Conseil communal de ce mardi 7 décembre s’est penché sur le projet de convention d’assistance à maîtrise d’ouvrage avec le Bureau Economique de la Province (BEP). En d’autres mots, cette convention charge le BEP de repenser, redessiner, le projet anciennement appelé « Rogier 2 ».

Sobrement nommé « Le Pôle Emploi & Formation de Namur », le nouveau projet ne comportera plus de logements privés mais essentiellement les bureaux de la Cité des Métiers et du CEFO (Carrefours Emploi Formation Orientation). Et ce, en collaboration avec le Forem.

Quelle est la mission du BEP dans cette nouvelle convention ?

Voici les étapes :
- Etablissement de la Programmation et estimatif des travaux ;
- Rédaction des clauses administratives et techniques du cahier spéciales des charges ;
- Publication de l’avis de marché et suivi du marché jusqu’à la remise des offres Analyse ; des offres, rédaction proposition d’attribution du marché et projets de notification ;
- Suivi de l’auteur de projet désigné dans le cadre de l’élaboration du dossier d’urbanisme ; et suivi jusqu’à l’obtention du permis d’urbanisme ;
- Suivi du chantier jusqu’à la réception définitive.
Cependant, on ne repart pas tout à fait de zéro. En effet, les premières études de terrain et autres données récoltées ont été conservées, reprises et mise à la disposition du groupe de travail pour le nouveau dossier.

Ainsi, le « Pôle Emploi & Formation » se situerait essentiellement sur le parking Rogier. Selon le BEP, la révision du projet, sans logement et uniquement sur le terrain du parking, permettrait d’étendre (x 1,75) l’espace dédié à la Cité des Métiers/Forem/CEFO vers une capacité maximum de plus de 1.500 m2 fonctionnels. Or, initialement, on ne parlait que de 1.400m2 bruts.

Selon le Forem/Cité des Métiers, les besoins s’étendraient sur une rez-de-chaussée et un étage :
- Au rdc (estimé à 800m2)
o Un espace ouvert
o Des bureaux d’entretiens individuels (3)
o Une salle collective
o Un local de stockage
o Les sanitaires publics/personnel
o...

- A l’étage (estimé à 800m2)
o Le foyer
o Une salle collective
o Des salles de réunion (2)
o Les bureaux des responsables (2)
o Les bureaux back office (4)
o Les bureaux partagés Cité des Métiers/CEFO (3)
o Salle de douche pour le personnel
o Sanitaires publics/personnel
o Le réfectoire du personnel
o...

Quant à la taille de parking, la situation physique du bâtiment,... Bref, tous les aspects techniques du bâtiments, ils seront discutés ce mercredi lors d’une nouvelle réunion entre tous les acteurs du dossier : le Forem, la Cité des Métiers, le SPW, le cabinet de la Ministre wallonne de l’Emploi, Christie Morreale, la Ville de Namur, le BEP et l’IBEFE Namur (Instances Bassins Enseignement qualifiant Formation Emploi).

En janvier dernier, lors d’une précédente réunion, une piste sérieuse pour un nouveau départ, était ressortie du lot. La Ville de Namur s’était dite prête à mettre gratuitement le terrain du parking Rogier à disposition du Forem sur base d’un droit réel afin qu’il puisse y réaliser son projet, à condition qu’il y intègre la création d’un parking sous-terrain, ainsi que la réalisation d’un espace de stockage au profit du Grand Manège.

Quant aux subsides déjà obtenus et aux budgets réservés à l’ancien projet, ils ne bougeraient pas. Exceptée donc la participation financière de la Ville.

La somme de 8.000.000€ reste donc intacte :
o 4.250.000€ issus du compte de réserve du Forem ;
o 3.750.000 du Gouvernement wallon pour la Cité des Métiers.

Enfin, le rôle de la Ville de Namur, hors la mise à disposition du terrain, se limiterait au rôle d’intermédiaire entre les différents acteurs via les technicien.ne.s du Bureau d’Etudes Bâtiments (BEB) dépendant de l’échevinat de M. Tanguy Auspert.

Namur : un Pôle Emploi et Formation