Les écoles en chantier durant l'été


Alors que tous les enfants profitaient de leurs vacances, le service des Bâtiments de la Ville de Namur s’affairait à terminer les travaux d’été dans les écoles communales. Pour ce service,  juillet-août ne rime en effet pas seulement avec « vacances ».



C’est en effet la période la plus longue de l’année pendant laquelle il est possible d’effectuer des petits travaux de rénovation alors que les écoles sont vides. De quoi faire à chaque rentrée scolaire des surprises pour les petits écoliers !

Sous l’égide de Tanguy Auspert, Premier Echevin en charge du Patrimoine et des Bâtiments communaux, le service des Bâtiments s’est penché cette année sur une bonne dizaine d’écoles communales encore, avec notamment :

1. L’école de Flawinne : réalisation d’un faux plafond (classe de primaire 1er étage) en collaboration avec le service de l’électromécanique, mise en peinture d’une classe et réparation de la cour autour des arbres.
2. Ecole de Belgrade : remplacement du caniveau central de la cour des primaires
3. Ecole de La Plante : réfection des portails à l’entrée de l’école.
4. Ecole de Naninne : démolition du préau en béton (société privée et service des bâtiments) qui menaçait de s’écrouler et réaménagement de la cour
5. Ecole de Beez rue Eparmar (maternelles) : carrelage de la classe située en dessous de la conciergerie, nouvelles peintures, nouveau garde-corps sur un nouveau mur.
6. Ecole d’Andoy : placement du grillage de l’enceinte de l’école côté maternelles, nouveaux pavages, remplacement des carrelages cassés, nouvelle cloison (peinte) dans une classe pour réaliser un local de sieste.
7. Ecole de Jambes-Velaine : Mise en peinture des 2 préaux, retouches de peinture dans les couloirs et réparation du sol des préaux.
8. Ecole de Boninne : Rafraichissement des sanitaires et nouveau revêtement des w-c, remplacement des plinthes du réfectoire, amélioration du sentier à l’arrière (graviers), réalisation d’une nouvelle clôture.
9. Ecole de Bouge Moulin-à-Vent : Réalisation d’un parvis en carrelage à l’entrée + mise en sécurité de la cour de récréation
10. Ecole de Wépion : Réparation autour des châssis de portes des sanitaires et rejointoyage du mur en moellons, remplacement des plaques du faux plafond en recherche et résolution du problème du parquet de la salle de gym.
11. Ecole de Salzinnes rue Jupin : Remplacement de la couverture d’une plate-forme.
12. Ecole de la Court’Echelle (provisoirement déménagée au Mess des Officiers) : Mise en couleur d’un local et fixation de tableaux.

Pour effectuer tous ces travaux, 6 corps de métier étaient à pied d’œuvre : maçons, peintres, forgerons, menuisiers, plombiers et ardoisiers. Soit autant de corps de métier nécessaires pour pouvoir travailler dans tous les recoins des écoles.

Une chose est sûre, nos petits écoliers n’auront pas à bouder et pourront travailler dans les meilleures conditions qu’il soit. C’est ce que cherche en tout cas Tanguy Auspert, qui met chaque année tout en œuvre pour que les enfants se sentent au mieux à chaque rentrée scolaire.


Les écoles en chantier durant l'été