Le nouveau garage communal


C’est une nouvelle vie qui commence pour le garage communal de la Ville de Namur. Logé depuis près de 40 ans dans les anciens ateliers rue Mottiaux, à Jambes, celui-ci déménage enfin dans de nouvelles installations.



Un nouveau garage à la pointe

Situé désormais dans le même complexe que la nouvelle caserne des pompiers inaugurée en septembre dernier, le garage communal affiche un tout nouveau visage.
Cet atelier hyper moderne de 1125 m² a été pensé pour répondre aux différents besoins de ce service spécifique.
Parmi les particularités du nouveau garage, on retrouve :
- un meilleur agencement des espaces,
- un garage plus fonctionnel,
- des performances plus élevées au niveau des économies d’énergie :
o Chaudière au gaz à condensation
o Ventilation double flux avec échangeur
o Isolation complète mur, toit, dalles de sol
o Electricité : ampoules led dans les sanitaires
- Une situation optimale :
o Le garage reste à Jambes, c’est-à-dire plus ou moins au centre des différents sites des services de l’Administration communale (Hôtel de Ville à Namur, Service Voirie à Naninne, Espaces verts à Vedrin, Environnement à Jambes, Pompiers à Jambes, …).
o Facilité d’accès (difficulté de l’ancien garage communal au vu de l’environnement urbain)
- Un espace de travail agréable :
o Le nouveau bâtiment présente une belle luminosité (l’ancien manquait particulièrement de clarté), de vastes espaces de travail, …

Tout comme la caserne, les travaux ont été confiés à l’entreprise Dherte-Istasse. L’investissement total s’élève à un peu plus d’un million d’euros.
Pour rappel, le vaste chantier de la caserne / garage communal avait commencé en avril 2013.


Le nouveau garage communal
Un garage au service de la Ville
Le garage communal, c’est un service précieux pour tous les services de la Ville, y compris la Police et le service d’incendie. Son rôle principal est d’effectuer tous les entretiens et réparations mécaniques des véhicules des différents services. Il se charge également de préparer et présenter les véhicules au contrôle technique, gérer les commandes de pièces de rechange, de fournitures de pneus et des huiles, immatriculer les véhicules, gérer les assurances, assurer un service de dépannage 24h / 24 pendant les intempéries, etc. Une petite dizaine de personnes se charge de faire tourner le garage au quotidien.

Quelques chiffres
En 2015, on comptait pas moins de 550 véhicules au Parc Automobile. Cela comprend néanmoins une vingtaine de véhicules spécifiques qui sont directement entretenus par les services extérieurs concernés (tracteurs, tondeuses, etc.).

Au niveau du travail accompli, le garage communal a comptabilisé en 2015 pas moins de 1800 interventions et 350 passages au contrôle technique. Le service comptabilité doit quant à lui gérer près de 1500 factures par an pour la maintenance des véhicules.

Précisons enfin que le budget annuel du parc automobile n’est pas anodin. En 2015, un budget de 1.265.500 € a été alloué pour l’acquisition de véhicules et de 1.207.134 € pour la maintenance des véhicules Ville -hormis police et zone NAGE -, c’est-à-dire l’entretien des véhicules, pneus, huiles, carburant, réparation de carrosserie, passage au contrôle technique, contrats, assurances et taxes.

Tanguy Auspert, Premier Echevin en charge du Patrimoine et du Garage Communal, se félicite de pouvoir compter aujourd’hui un déménagement supplémentaire parmi ceux déjà réalisés.
Un pas de plus franchi pour rendre les services de la Ville toujours plus performants.


Le nouveau garage communal