Le NID : quand Namur est Intelligente et Durable


10.11.2021 – Un projet de longue haleine et une jolie plus-value au Patrimoine de notre Capitale. Un clin d'oeil appuyé à Maxime Prévot, Anne Barzin et Arnaud Gavroy qui voient ainsi la concrétisation du concept qu'ils avaient imaginé. Un immense MERCI à tous les Services de la Ville de Namur qui ont conjugué talents et efforts pour le suivi de la réalisation



Berceau historique de Namur, le site du Grognon est un lieu emblématique, cher au cœur de tous les Namurois. Délaissé depuis plus de 5 décennies, il est désormais « rendu » aux citoyens de tous les âges qui se sont approprié l’espace afin de s’y rencontrer et d’y créer de nouvelles habitudes urbaines… mais aussi et surtout y débattre de l’avenir de leur ville. Pour ce faire, un espace scénographié (tenu par le service NID de la Ville de Namur) et un espace HORECA cohabiteront afin de donner une identité forte et attractive à ce site emblématique.

Le NID, ce bijou de performance éngertique et durable est bel et bien fonctionnel. Le bâtiment est « économe » de par ses parois fortement isolées, notamment. Mais également au niveau du facteur solaire : les vitrages bas et les lamelles extérieures fixes contribuent à combattre la surchauffe tout en apportant un maximum de lumière naturelle au sein des locaux.

Grâce au suivi, sans faille des collaborateurs/trices du NID et du Bureau d’Etudes Bâtiments de la Ville de Namur, les lieux bénéficient d’une technologie de pointe en matière de production de chaleur de free-cooling. Tout cela se fait via une pompe à chaleur sur eau de Meuse. Pour 1kWh d’électricité qu’elle consomme, elle va produire 4,13 kWh d’énergie en moyenne.

La technique de cette pompe à chaleur dite « eau-eau » réside dans le fait de capter une source d’eau et de transmettre l’énergie de cette eau à un autre liquide. Précisons que plusieurs filtres ont été placés en amont, limitant de la sorte le passage des impuretés. Ajoutons à cela une cuve tampon qui va permettre de décanter au maximum les saletés et d’éviter un encrassement trop rapide.

Tanguy Auspert, Echevin du Patrimoine, et le Bourgmestre, Maxime Prévot, se réjouissent de voir aboutir ce projet, ce chantier, et saluent l’excellente collaboration entre les Services du NID, du Bâtiment et de la Gestion Immobilière. Ce qui a permis un suivi minutieux des travaux et la sélection d’une équipe de qualité et, rappelons-le locale, pour la gestion du restaurant.

Bon vent à l'équipe du NID autour de Sophie Marischal et Sandrine Antheunis.



Le NID : quand Namur est Intelligente et Durable