L'école d'Erpent rafraichie


Comme dans toutes les écoles, la fancy fair d’Erpent vient égayer la fin de l’année. Mais cette fois, il s’agira d’une fête plus particulière pour les enfants de l’école d’Erpent : les travaux de rafraichissement viennent de se terminer pour permettre aux élèves et au corps enseignant de s’épanouir davantage dans un cadre plus agréable encore. L’occasion lors de cette fancy fair de montrer les nouveaux locaux aux parents.



Entamés au mois d’août 2015 à l’initiative de l’Echevin du Patrimoine Tanguy Auspert, les travaux de l’école d’Erpent ont permis de moderniser des bâtiments déjà usagers.
Après avoir assuré les différents déménagements durant les vacances d’été, le service des Bâtiments de la Ville s’est démené pour rendre l’école la plus agréable possible.
Il était notamment question de :
- Peintures intérieures dans toute l’école (une dizaine de locaux)
- Peintures extérieures de la partie intérieure de la cour
- Renouvellement complet de deux blocs sanitaires (carrelages, mur, plafonnage, remplacement des portes intérieures, réalisation d’un WC PMR, nouveaux appareils sanitaires,…)
- Nouvel éclairage dans certains locaux
- Rafraichissement en équipement du secrétariat, de la salle des profs et du bureau de la directrice
Le tout pour un montant total en matériaux d’environ 38.000 €.

En l’espace de quelques mois à peine, l’école affiche un tout nouveau visage. Sans compter que cet embellissement ne pourra que s’accentuer encore : les anciens modules n’étant plus utiles, l’école pourra bientôt profiter à nouveau d’un joli parc au sein même de l’école que le service des Espace Verts réaménagera une fois les modules enlevés.

L’Echevin Tanguy Auspert met actuellement en œuvre le déménagement de ces modules au profit d’autres namurois (les mouvements de jeunesse notamment). Si les différentes procédures s’enchainent rapidement, le déménagement devrait avoir lieu à la fin de l’été.

Une école redevenue à taille humaine
Pour rappel, l’école d’Erpent compte désormais moins d’élèves depuis cette année scolaire 2015-2016 et est redevenue, on peut le dire, une école à taille humaine (160 élèves, 5 classes maternelles et 3 primaires).
Le succès du programme d’immersion linguistique lancé par l’ancien directeur avait en effet entrainé un véritable boom en douze ans, entrainant inévitablement l’arrivée de modules pour pouvoir accueillir tous les élèves dans les délais impartis.

Les efforts se sont concrétisés lors de cette rentrée scolaire 2015 avec la naissance de l’école de Belle-Vue sur le plateau du même nom (un projet initié en 2008).
Les enfants qui étaient en immersion linguistique à la fin de l’année scolaire dernière ont ainsi quitté les murs de l’école d’Erpent pour intégrer la nouvelle école de Belle-Vue, tout comme les élèves de l’école de Froidebise, qui étaient dans des modules également.
C’est en tout près de 550 élèves qui ont quitté Erpent. Les quelques 120 élèves qui suivaient les cours de français sont quant à eux restés dans leur école.

Erpent et Belle-Vue : mission accomplie
Après la nouvelle construction de l’école d’Andoy, on peut dire que c’est mission accomplie pour les élèves des écoles d’Erpent et autrefois de Froidebise qui étaient en manque de place et de locaux agréables pour effectuer leurs activités pédagogiques de manière optimale. Avec la toute nouvelle école de Belle-Vue et le rafraichissement de l’école d’Erpent, tous les élèves sont désormais bien lotis pour apprendre dans les meilleures conditions qu’il soit.


L'école d'Erpent rafraichie