Frizet : travaux de sauvegarde pour l'Eglise Saint Martin


24.10.2019 - L’église Saint-Martin de Frizet… Ce témoin de l’histoire de Namur bénéficie de sérieuses mesures de sauvegarde et de conservation depuis plusieurs années.



Le Patrimoine de la Ville de Namur nous permet de voyager dans le temps. Comme c’est le cas avec les ruines de l’église de Frizet. Vestige du Namur du XVI siècle, son existence pourrait remonter, selon certains historiens, à l’époque gallo-romaine. Il se pourrait qu’elle ait été villa romaine en son temps.

Autrement dit, au fil des années, des époques, des grandes périodes de l’Histoire, le site a connu plusieurs transformations. Sa dernière étant ce que le passant peut admirer aujourd’hui : c’est-à-dire une église gothique.

Ce n’est qu’en 1958 qu’un arrêté royal vient classer ces vestiges d’une église désaffectée. Cependant, rien ne sera véritablement entrepris pour les maintenir en l’état. La nature et le vandalisme auront raison des murs qui n’ont fait que se dégrader.

En 2003, la Ville de Namur devient propriétaire du bien et procède à des travaux de consolidation de l’édifice par le biais d’une intervention conjointe du Service de Maintenance et du Centre des métiers du Patrimoine de la Paix-Dieux. Le Service de l’Archéologie a également procédé à la pose d’un étançon au niveau du cœur.

De son côté, l’asbl « Les Amis de Frizet » a également procédé en 2002 et 2003 à l’élimination de la végétation à l’intérieur de l’édifice et à la pose d’une grille permettant sa fermeture.

En 2012, par l’intermédiaire de l’échevin du Patrimoine, Tanguy Auspert, le monument va profiter d’un peu de répit. Il a fait appel au CEFA (Centre de Formation en Alternance) dans le cadre d’un partenariat avec l’IPW, les « Amis de Frizet » ainsi que la DGO4 du SPW pour mettre sur pied un « chantier école » qui a permis de sauvegarder ce patrimoine tout en permettant aux jeunes d’apprendre des techniques de restauration.

L’Echevin a ensuite fait appel, en 2013, à l’asbl Archéolo-J (Jeunesse archéologique de Belgique) pour effectuer, dans le cadre d’un stage, un relevé des pierres au sol de la colonnade effondrée en vue de rétablir leur organisation architecturale. Un tri des pierres sera également effectué afin de pouvoir garder celles qui pourront être utilisées dans un chantier futur. Chantier qui se fait, aujourd’hui, de plus en plus tangible.

En quoi ont consisté les travaux entrepris par l'entreprise de Matthieu Vanommeslaeghe (Porcheresse) cet automne ?

Le montant du chantier s’élève à 29.694,61 €. Et la Ville bénéficie de 14.461€ de subsides de la Région wallonne. Dans les grandes lignes, les travaux consistaient en la :

- dépose et repose de l’angle sud-ouest (côté rue),
- stabilisation des claveaux des arcades ;
- dé-jointoyage du mur façade sud ;
- suppression de la végétation du mur nord, démontage et remontage de maçonnerie suivi du rejointoyage.



Le caractère exemplaire de la [collaboration entre la Ville de Namur, le CEFA et l'Institut du Patrimoine Wallon a été mis à l'honneur dans l'émission Télétourisme. La sauvegarde du patrimoine de l'Eglise Saint-Martin de Frizet valait bien ce retour en images.


Frizet : travaux de sauvegarde pour l'Eglise Saint Martin