Des marchés hebdomadaires au top


01.09.2020 – Il n’est plus à prouver que le Namurois aime son marché. Que ce soit celui de Jambes ou de Namur-centre. On l’a vu pendant la crise sanitaire, beaucoup demandaient le retour de ce moment important pour eux. Et dans la continuité de ce qui a déjà été fait pour les marchands, le projet de mise en conformité des armoires maraîchères, au quatre coins de Namur a été approuvé par le Conseil communal de ce mois de septembre.



Gérer la Maintenance de la Ville rayonne bien au-delà des bâtiments communaux. La preuve en est avec le projet soumis, en ce jour de Conseil communal du mois de septembre 2020 : la mise en conformité des armoires maraîchères pour le bon déroulement des marchés tant aimés des Namurois. Ces armoires ont traversé les années en rendant de loyaux services, cependant, de nouvelles normes imposent le remplacement de celles-ci.

Tanguy Auspert, Echevin du Patrimoine et de la Gestion interne, tient à informer les ambulants et les clients : la Ville de Namur va procéder à la mise en conformité de ces armoires sans pour autant pertuber le marché.

La demande de renforcement des coffrets sollicitée est motivée, notamment, par le fait que le pôle alimentaire positionné rue de Bruxelles (entre la Rue Lelièvre et Grafé) connaît beaucoup de problèmes car les ambulants sont trop nombreux sur un seul coffret qui saute régulièrement.

Des marchés assurés pendant les travaux

En effet, le cahier des charges devant être voté mentionne que l’entreprise qui sera sélectionnée aura, à sa charge, la mission de ne pas nuire aux marchés. Et donc, elle devra prévoir la pose d’un groupe électrogène pendant la durée des travaux estimée à 96 jours ouvrables.

Toutes les armoires sont concernées. Que ce soient les imposants groupes de prises sur le troittoir (les 100A ou les 63A) ou les petites armoires murales. Les travaux impliquent évidemment le démontage et le remplacement des armoires existantes par de nouvelles infrastructures (au nombre de 14). Elles se trouvent :

- Rue de Bruxelles (3) ;
- Rue des Carmes ;
- Rue Saint-Jacques ;
- Rue de Fer ;
- Place Maurice Servais ;
- Place du Palais de Justice ;
- Place de la Patinoire ;
- Place de la Wallonie (2) ;
- Place Louise Godin ;
- Avenue Jean Materne (2).

Le coût estimé des travaux se monte, tout de même, à 185.797 euros TVAC, afin de conserver des marchés de qualité.

Pour rappel, la Ville de Namur dispose de 8 marchés hebdomadaires sur son entité. Et quant aux redevances de raccordement « monophasé » à ses armoires électriques par les maraîchers, elle se montent à 4,50€ pour le tarif journalier, à 45€ pour l’abonnement trimestriel et à 180€ pour le tarif annuel. Des montants qu’il faut multiplier par trois en cas de raccordement « triphasé ».

En quelques chiffres, pour le marché de Namur, en 2019, voici le nombre d' « abonnements raccordements électriques » facturés :
- 1er trimestre : 91
- 2ème trimestre : 79
- 3ème trimestre : 79
- 4ème trimestre : 96

Des marchés hebdomadaires au top