Cours de tennis gratuits pour l'école des devoirs


10.10.2020 - Quand tennis rime avec action sociale. Depuis le mois d'octobre, le Royal Tennis Club d’Amée (RTCA) collabore avec l’asbl Jambes Social et Culturel (JSC), et propose aux enfants fréquentant les écoles de devoirs du «Petit Ry» et d’ «Amée», une heure de tennis gratuite chaque semaine.



Initiation et inclusion

L’initiative répond à un souhait du Club de s’investir auprès des jeunes du quartier car le sport permet un vrai contact avec la jeunesse.
C’est aussi l’occasion de casser l’image quelque peu élitiste et plutôt onéreuse de ce sport.
C'est suite à une discussion entre Tanguy Auspert, président de JSC, et Pascal Jordant, président du RTCA, que des cours gratuits aux enfants âgés de 6 à 12 ans ont été proposés. « Il s’agit de vrais cours avec toute la rigueur que la discipline impose », explique Pascal Jordant.
Pour le moment, ils sont 5 garçons et 3 filles dans la tranche de 6 à 8 ans. L’équité est, quant à elle, parfaite chez les 9 à 12 ans puisqu’ils sont 4 filles et 4 garçons. Au total donc, 16 jeunes bénéficient de ces cours de tennis gratuits à raison d’une semaine sur deux.

Une collaboration qui fait du bien !
Pour l’asbl Jambes Social et Culturel qui sensibilise les jeunes au « bien vivre ensemble », cette invitation à découvrir le tennis permet aux enfants de participer à la vie d’un club qui fait partie de leur environnement.
L'objectif est de travailler avec les 6-12 ans et de les éveiller tôt à la bienveillance. C’est une façon de prendre le problème en amont, de les conscientiser à la nécessité du respect, qu’il s’agisse du respect des autres, des moniteurs, des infrastructures, de leur cadre de vie tout simplement », L’opération conjointe entre le Foyer Jambois, l’asbl Jambes Social et Culturel et le Club de Tennis d’Amée connaît un succès tel que le club étudie la possibilité d’accueillir plus d'enfants à partir d’avril 2021.

S’il est vrai que le Royal Tennis Club d’Amée et l’asbl ont déjà travaillé ensemble, il s’agissait de collaborations indirectes. C’est la première fois qu’un tel partenariat voit le jour, gageons que ce ne sera pas le dernier !

article paru dans Coté Jambes

Cours de tennis gratuits pour l'école des devoirs