CEFA-Ville de Namur un partenariat constructif !


En janvier 2009, une convention a été signée entre la Ville de Namur, représentée par Tanguy Auspert, Echevin de la Jeunesse et des Bâtiments et le CEFA, représenté par son Directeur et coordinateur, Alain Fossion. Cette convention prévoit que la Ville confie de petits chantiers, de taille réelle, en prenant en charge les matériaux nécessaires à la réalisation, permettant ainsi aux jeunes de travailler en chantiers extérieurs.



CEFA-Ville de Namur un partenariat constructif !
Depuis 25 ans, le CEFA de Namur forme des jeunes dans différents métiers liés à la construction : maçons, plafonneurs, carreleurs, électriciens du bâtiment, ouvriers routiers.
La caractéristique essentielle de cette formation est qu'elle se déroule en alternance : deux jours aux cours et trois jours en entreprise. Les jours de cours permettent d'apporter aux jeunes un bagage théorique que l'entreprise ne peut pas donner en raison d'impératifs de temps et d'économies.
Afin d'être au plus proche des exigences du métier, le CEFA recherche des chantiers qui conjuguent des occasions d'apprentissage intéressantes et un bénéfice pour la collectivité. Le rythme de travail est un peu plus lent car chacun doit maîtriser de nouvelles compétences et la qualité du travail doit être irréprochable.

CEFA-Ville de Namur un partenariat constructif !
Ce partenariat a déjà permis la concrétisation de six chantiers mettant à contribution différents corps de métiers.

La première réalisation fut un escalier au profit de la bibliothèque et du centre de documentation de l'école de La Plante permettant aux enfants l'accès à la mezzanine en toute sécurité. Travail effectué : réalisation et placement d'un escalier métallique.

Ensuite ces jeunes ont réalisé le chantier de la sacristie de Loyers qui fut entièrement remise en peinture. Le calvaire du cimetière de Wartet s'est vu rafraîchi d'un coup de peinture. La Chapelle du Parc Astrid s'est quant à elle vue dotée d'une nouvelle charpente et d'unetoiture entièrement rénovée, ce qui a nécessité des travaux de zinguerie, la peinture est en phase de finition.

Sans oublier que l'Eglise de Sainte Marguerite a retrouvé son lustre d'antan, grâce aux travaux de plafonnage et de rafraîchissement qui ont nécessité pas moins de 400 litres de peinture et de nombreuses heures de travail de ces jeunes en formation.

Ce partenariat permet ainsi à ces jeunes de se frotter à la réalité de terrain, dans un travail concret et suivi, en rencontrant les exigences d'un client du secteur public.

  • Dans la presse
CEFA : collaboration avec la Ville (L'Avenir.net)
Chantiers publics ouverts à la Cefa (La Libre.be)

Lien utile (cliquez sur le logo)

CEFA-Ville de Namur un partenariat constructif !