Boninne : de nouveaux locaux associatifs


28.06.2020 - Le travail des agent(e)s du Bureau d’Etudes des Bâtiments (BEB) concernant beaucoup de grands chantiers namurois ne s’est pas arrêter avec la mise en pause des gros travaux. Bien au contraire… Le télétravail leur a permis de faire aboutir de nouveaux dossiers : comme « la grange de Boninne ». Cette grange, attenante au presbytère, va être transformée en espace associatif.



Qui dit arrêt des gros chantiers au cœur de la ville de Namur, ne veut pas dire que les agent(e)s du Bureau d’Etudes des Bâtiments se sont tourné les pouces. Loin de là. Ils ont notamment assuré tout l’administratif et l’introduction de nouveaux dossiers. Comme celui surnommé « la grange de Boninne » : le permis d’urbanisme a été accordé et le marché a été attribué. Une affaire qui roule, comme on dit.

La grange en question est attenante au presbytère de Boninne. Elle va être démolie et un espace associatif va être reconstruit.

À l’heure actuelle, le CAB asbl (Comité d’animation boninnoise) ne bénéfice d’aucun local qui permettrait de soutenir, voire, d’encourager les rencontres. Mais avec cette future réalisation, elle va bénéficier d’un outil flambant neuf. L’ASBL doit se débrouiller via des salles d’autres localités.

Mais en quoi consistent les travaux ?

Le rez-de-chaussée du projet comprend une salle d’une capacité de +/- 30 personnes, avec un coin bar, une réserve et une toilette ainsi que l’accès aux terrasses extérieures.

L’ensemble du rez est accessible aux PMR.

Au premier étage est prévu une seconde salle d’une capacité de +/-40 personnes avec accès à une toiture terrasse de 30m2.

Après études, il a été décidé de ne pas rendre cet espace accessible aux PMR ; d’une part, la surface ne permettait pas d’intégrer utilement un ascenseur et, d’autre part le budget était jugé disproportionné par rapport à la plus-value que cet aménagement apporterait aux utilisateurs. Néanmoins, l’escalier est conçu de manière à pouvoir intégrer, dans le futur, en cas de besoin, un monte-escalier.

Les aménagements des abords comprennent une zone de stationnement en revêtement empierré, exceptée la place PMR qui sera réalisée en pavés drainants. Il est également prévu de permettre l’accès via un trottoir et une terrasse à l’avant côté nord longeant la façade. La pose d’une micro-station pour reprendre les eaux usées fait également partie du projet.

Le marché a été attribué en ce mois de mai, et ce, malgré les circonstances, aux entreprises Gerday Travaux SA pour les trois lots (lot 1 : démolition, lot 2 : terrassement et fondations, lot 3 : isolation cave et drainage). Le montant des travaux est de 104.544 euros TVAC.

Pour ces 3 lots, les travaux devraient durer 100 jours ouvrables, « si le plan se déroule sans accroc ». Quant à la finalisation du chantier (maçonneries, plafonnage, etc…), ce sont les hommes du service de la Maintenance des Bâtiments de la Ville de Namur qui s’en chargeront.



Boninne : de nouveaux locaux associatifs