Académie des Beaux-Arts : les subsides pour la phase 3ter


18.01.2018 - Le Ministre wallon René Collin a signé l'octroi de subsides pour la phase 3 ter concernant la fin des travaux de rénovation des Beaux-Arts et plus spécifiquement de l'aile Cobergher. Autrement dit, nous entrons dans la dernière phase de cet imposant dossier sur les rails depuis 10 ans.



Le bâtiment des Beaux-Arts… Un projet de rénovation entamé, il y a déjà 10 ans de cela, par l'échevin du Patrimoine Tanguy Auspert.

Il est aujourd'hui heureux de vous annoncer que les subsides venant du Ministre wallon du Patrimoine, René Collin, ont été octroyés pour la somme totale de 185.120 euros. Auxquels il faut ajouter les 252.625 euros de la Fédération Wallonie-Bruxelles délivrés en mai 2017 par la Ministre Marie-Dominique Schyns.

Ces deux subsides supplémentaires sont affectés à la dernière phase des travaux, la phase 3 ter. Elle concerne la restauration intérieure de l'aile Cobergher. Cela comprend :
- La remise aux normes l'électricité, la ventilation (double flux), les normes incendie et le chauffage
- La réparation des menuiseries intérieures : les éléments en pierre naturelle (encadrement de baies, seuils, marches d'escalier, …) et ferronneries d'époque présentant un caractère patrimonial seront restaurés
- Le remplacement d'une partie des enduits intérieurs en mauvais état, après décapage des murs
- La rénovation complète des sanitaires (cloisons, revêtements de mur et de sol, …)
- …

Le cahier des charges de cette dernière phase était passé au Conseil communal du mois d'octobre 2016 déjà. Il se subdivise en deux parties, à savoir une partie " architecture " et une partie " techniques spéciales ".
Le marché " architecture " reprend, entre autres, le revêtement de sol, les murs, les plafonds, etc… Il a été attribué à l'entreprise Bajart au mois de décembre 2016 pour un montant de 587.632, 55 € TVAC.

Le marché " Techniques Spéciales " (HVAC, sanitaires, etc.) a quant à lui été attribué à l'entreprise Henneaux Frères au mois de décembre également pour un montant de 394.600, 88 € TVAC. Et des subsides ont déjà été décrochés en 2016 auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre du programme prioritaire des travaux (PPT).

L'aile Cobergher est le témoin de l'architecture civile antérieure du 18ème siècle à Namur. Elle porte le nom de son concepteur : Wenceslas Cobergher. Surintendant général aux monts-de-piétés à la Cour des Pays-Bas espagnols, il fit construire ce bâtiment pour accueillir le mont-de-piété de Namur. On s'y rendait alors pour obtenir un prêt en déposant en gage un objet qui pouvait aller du bijou précieux aux meubles imposants.

Durée des travaux : 1 an.


Académie des Beaux-Arts : les subsides pour la phase 3ter