St Servais : remettre la Chapelle au milieu du village


25.04.2017 - Depuis pas mal d'années la Chapelle Hastimoulin à Saint-Servais inquiète les riverains du quartier. Se dégradant année après année suite au vandalisme (déchets, tags, …) et au manque d’entretien, celle-ci crée inévitablement un sentiment d’insécurité.



Le bien appartient à la Ville depuis 1984 et a bénéficié en son temps d’une restauration pour cause d’utilité publique. Dès 2010 cependant, les riverains se sont tournés vers les responsables communaux afin de remédier à la situation.

Le Premier Echevin Tanguy Auspert, bien conscient des dégradations importantes causées à cet édifice classé et sensibilisé aux préoccupations des riverains, a ainsi sollicité un accompagnement du SPW afin de rédiger un programme de remise en état des lieux.

Un premier dossier de maintenance a été élaboré et réalisé par les services techniques de la Ville en 2015 en attendant une solution définitive.
Entre-temps, les élèves de 6ème soudure de l’école professionnelle de l’Institut Technique de Namur ont également mis la main à la pâte et ont eu l’idée de protéger l’édifice en y installant une porte métallique. Cette porte fut réalisée et installée en 2016. L’Echevin Tanguy Auspert a profité de cette occasion pour leur proposer de participer à une réunion de certificat de patrimoine, une réelle opportunité pour ces jeunes en plein apprentissage.

Un lieu d'échanges
Aujourd’hui, un projet de réaffectation est sur les rails. L’idée est de créer un lieu de rencontres, de débats, de discussions, d’échanges, et de lecture afin resserrer les liens entre les habitants du village. La chapelle permettrait ainsi de créer du lien intergénérationnel (enfants, jeunes et adultes) entre tous les habitants du quartier.
Cet espace d’environ 25 m² deviendra ainsi une véritable bibliothèque de quartier. Il pourrait également être envisagé de créer une mezzanine accessible via un escalier circulaire, soit un espace supplémentaire d’environ 7 m².

Un appel à dons
Pour concrétiser ce projet novateur, une restauration globale de la chapelle sera nécessaire. Celle-ci portera à la fois sur les maçonneries, les joints et pierres, les châssis, la toiture, le chauffage, l’électricité, ou encore l’isolation et le revêtement de sol qui date des années 80 et doit être remplacé.
Les travaux devront être réalisés en deux phases : tout d’abord l’assainissement des murs, nécessaire pour avoir un bâtiment sain avec d’entamer les autres travaux, et ensuite la restauration et réaffectation en tant que telle.

Le projet étant à l’heure actuelle estimé à environ 110.000 € TVAC, il devrait bénéficier de subsides avoisinant les 30.000 € de la part de la Région Wallonne. Il resterait ainsi environ 80.000 € à trouver pour pouvoir sauver la chapelle. La Ville n’étant actuellement pas en mesure d’assumer ce montant, l’Echevin Tanguy Auspert a fait appel à la Fondation Roi Baudouin, une Fondation d’utilité publique qui a pour mission de contribuer à une société meilleure. L’acte d’acquisition du bien mentionne qu’il revient à cette dernière de supporter les frais de restauration.

La proposition étant aujourd’hui entre les mains de la Fondation Roi Baudouin, il reste à croiser les doigts pour qu’il soit avalisé afin de pouvoir récolter des dons sur un numéro de compte qui sera spécialement ouvert à cet effet. La Fondation en fera ensuite la publicité sur son réseau.
Grâce à la mobilisation commune de la Ville de Namur, du Comité de Quartier, et de l’Institut Technique de Namur, la chapelle Hastimoulin devrait ainsi pouvoir renaitre de ses cendres.
Un beau projet d’utilité publique amplement mérité au vu des démarches entreprises par les habitants ces dernières années.

En phase avec la volonté d’embellir le quartier, le comité organisera d’ailleurs une grande journée de la propreté le samedi 6 mai prochain. Les volontaires seront invités à ramasser les déchets environnants de 10h à 17h.


St Servais : remettre la Chapelle au milieu du village