Halle al Chair : bientôt l'Office du Tourisme


05.03.2021 – Après l’octroi des différents subsides, le chantier de la Halle Al Chair a commencé. Un dossier qui ne date pas d’aujourd’hui et qui aboutit enfin. Pour rappel, le cahier des charges relatif à la restauration extérieure et intérieure de la Halle a été présenté au Conseil communal du 27 avril 2017. Un dossier suivi de près par l’échevin du Patrimoine, Tanguy Auspert,Vous l’aurez remarqué, des ouvriers s’affairent autour de la Halle Al Chair. En effet, les travaux ont débutés



Vous l’aurez remarqué, des ouvriers s’affairent autour de la Halle Al Chair. En effet, les travaux ont débutés. Ils ont enfin pu être lancés après la réception des différentes subventions.

Le Ministre wallon du Patrimoine de l’époque, René Collin, avait décidé d’octroyer les subsides d’un montant d’1,2 millions, en mai 2019. Et Valérie De Bue, Ministre wallonne actuelle du Patrimoine et du Tourisme, a libéré en novembre 2020, pas moins de 967.000 euros de subsides.

Elle a abrité le Musée archéologique de Namur, qui en prévision avait fermé définitivement, attendant la fin des travaux aux Bateliers.

Le bâtiment va donc accueillir de nouvelles fonctions touristiques, culturelles, éducatives et de représentation, avec notamment un Office du Tourisme digne de la capitale Wallonne.

Nouveaux espaces
Une fois les travaux terminés, les différents espaces de la Halle al’Chair seront organisés de la manière suivante:

- Sous-sol : espaces polyvalents d’accueil de groupes. Un de ces espaces peut, à terme, devenir un espace Horeca. Les arcades du passage sous la Halle seront ouvertes à la vue.
- Rez-de-chaussée : Office du tourisme
- Premier étage : dédié aux expositions et à la Culture
- Deuxième étage : espace conférences, réunion et presse

Des espaces de service, de rangements et des sanitaires viendront aussi renforcer les fonctions principales à chaque étage.
Répartis sur près de 900m², la Halle al’Chair dispose d’environ 220m² par étage et sera entièrement accessible et adapté aux PMR. Ces derniers pourront atteindre tous les étages, ainsi que le sous-sol, via l’ascenseur situé au centre du bâtiment. Quant aux sanitaires, ils seront également adaptés aux personnes à mobilité réduite.

Une restauration intérieure et extérieure

Le projet de restauration validé concerne à la fois la restauration de l’enveloppe (phase 1) ainsi que les aménagements intérieurs (phase 2). Des études ayant été réalisées en 2000 (restauration) et en 2002 (stabilité).

Les missions d’auteur de projet, incluant les études architecturales et le suivi des travaux, ont été confiés en 2000 à la sprl Architecture et Urbanisme Francis Haulot pour la restauration de l’enveloppe extérieure et, en 2015, à l’Association momentanée Architecture et Urbanisme Francis Haulot Sprl - Atelier d'architecture ARC - Atelier d'architecture ARCOPLAN sprl - Bureau Greisch Ingénérie sa pour la restauration intérieure.

Au niveau de la rénovation extérieure, on retrouve :

- La restauration des façades (remplacement des briques endommagées, remplacement des pierres trop altérées pour être consolidées ou réparées, etc.)
- Le remplacement de la couverture en ardoises naturelles
- L’isolation de la toiture (panneaux isolants pare-pluie en fibre de bois)
- Le remplacement des éléments de charpentes endommagés par de nouveaux en bois
- Le remplacement des menuiseries extérieures par des châssis en bois (méranti)
- La réouverture de diverses baies anciennes obturées au fil du temps
- Le nettoyage et la remise en peinture des façades (teinte claire ou ocre).
- …

La restauration intérieure comprend quant à elle :

- L’aménagement d’un sas vitré à l’entrée principale
- La restauration de l’escalier
- La remise à neuf des techniques spéciales
o Chauffage – principalement par le sol, avec radiateurs d’appoint
o Ventilation (double flux)
o Electricité (nouvel éclairage LED, éclairage sur rails à adapter en fonction de l’utilisation à certains étages, centrale intrusion, …)
o Plomberie et installations sanitaires
o Isolation thermique des sols et de la toiture
o La mise en place de nouveaux revêtements de sol


La rénovation intérieure va nécessiter le déménagement de plusieurs morceaux de l’Histoire de Namur parmis les pièces les plus imposantes de la collection du Musée Archéologique. Certaines pesant plus de 100kg. Comme des anciennes enseignes de brasseries datant du XVIIIe Siècle.

Le marché a été attribué en février 2019 à l’entreprise Bajart de Suarlée et se monte aujourd’hui à plus de 3 millions d’euros TVAC (options incluses: store screen motorisé et dépose de la niche élément par élément).

Un chantier de grande ampleur


Halle al Chair : bientôt l'Office du Tourisme